Cocktails Rhum Abricots


Cocktail Abricot

L’été n’est pas encore terminé. Pour profiter des derniers beaux jours et des dernières soirées ensoleillées, voici un cocktail estival et rafraîchissant.

Au programme, un jus d’abricot onctueux, du rhum, du sirop de canne et une branche de romarin pour le côté esthétique.

A boire avec (ou sans modération) au bord d’une piscine, les pieds dans l’eau.

Cocktail Abricot 2

Ingrédients :

  • 4 doses de jus d’abricots
  • 2 doses de rhum
  • 1 dose de sucre de canne
  • Une grosse poignée de glaçons
  1. Dans un blender ajoutez le rhum, le sucre de canne et les glaçons.
  2. Mixez la poignée de glaçons, le rhum et le sucre de canne
  3. Servir dans un verre givré, et ajoutez le jus de fruits frais.

Un week-end à Milan – Bonnes adresses

Milano 1

Il y a quelques semaines, nous avons découvert la ville de Milan. J’étais ravie à l’idée de passer un dernier week-end en Italie avant notre départ en Chine. Je pense qu’à l’heure actuelle l’Italie est mon pays préféré. C’est en Italie que nous avons passé nos premières vacances avec Brieg, beaucoup de beaux souvenirs se situent la-bas.

Milano5Milano6

Passons la dimension sentimentale, Milan, c’est comment ?

Le week-end s’est décidé sur un coup de tête, par conséquent, nous ne l’avons pas vraiment préparé. Pour être tout à fait honnête, j’avais repéré quelques adresses sur Internet, mais rien de bien concluant. Nous avons découvert la ville et au fur et à mesure, sans plan en tête, ni itinéraire bien défini.

Finalement, j’ai trouvé Milan très différente de Rome, Florence ou même Naples. La ville est très agréable, toutefois je n’ai pas eu l’impression d’être entièrement dépaysée, à l’instar de Florence qui m’émerveillait à chaque coin de rue. La magie opère progressivement, je pense que c’est le genre de ville, que l’on apprend à aimer avec le temps et avec plusieurs visites.

Il m’a semblé, au cours de nos pérégrinations, que la ville se dévoilait en secret, derrière chaque grand bâtiment imposant se cache une cour charmante et ombragée. Tout n’est pas visible, c’est au promeneur d’observer les moindres recoins de la ville.

Milano4

Il n’empêche que de nombreux endroits sont à couper le souffle. En pensant à Milan, on a immédiatement en tête la cathédrale de Milan et la Galleria Vittorio Emanuele II. J’étais très impatiente à l’idée de découvrir ces deux monuments. Ils sont vraiment magiques, je n’ai pas du tout été déçue.

Milano 2Milano 3Milano7Milano8Milano9

Milano CC

Parmi les bonnes adresses, j’ai beaucoup aimé le 10 Corso Como. L’endroit est souvent comparé au concept store Colette à Paris. On y retrouve une boutique avec de nombreuses pièces de luxe, mais le vrai luxe, c’est sa petite cour intérieure couverte de verdure. Avec son design élégant et sa tonnelle végétale, c’est l’endroit parfait pour prendre un verre.

  • Corso Como, 10, 20154 Milano MI, 

Milano

Pour dîner, nous sommes tombés par hasard sur l’Osteria de Brera. Une très jolie adresse pour déguster une délicieuse cuisine Italienne. Gros coup de cœur pour le risotto aux truffes, crémeux et parfumé. Le vin de la maison était également très bon, il accompagnait parfaitement nos plats.

  • Via Fiori Chiari, 8, 20121 Milano, 

Milano10Milano11

A très vite pour de nouvelles recettes.

Clafoutis Abricots Romarin



Clafoutis Abricots

Le clafoutis c’est la recette de l’été. Pour changer des classiques cerises voici une recette à base d’abricots. Pour la touche estivale et originale : le romarin. Infusé dans le lait, il va donner une subtile saveur à l’ensemble.

Petit conseil : Utilisez du lait entier, ou mieux du lait fermier, la pâte n’en sera que meilleurs, plus onctueuse et plus crémeuse.

Clafoutis Abricots 2

Pour 6 personnes :

  • Une dizaine d’abricots frais (selon la taille du plat)
  • 3 œufs
  • 2 cuillères à soupe de miel
  • 2 cuillères à soupe de farine 
  • 25 cl de lait fermier
  • Une branche de romarin

1. Préchauffez le four à thermostat à 180°C.

2. Dans un saladier, mélangez les œufs et la farine.

3. Faites bouillir le lait, le romarin et le miel.

4. Disposez des moitiés d’abricots dans le fond d’un plat à tarte.

5. Versez le mélange dessus et faites cuire 45 minutes.

6. Dégustez tiède ou froid.

Clafoutis Abricots 3

Green Smoothie

Green Smoothie Healthy

Il fait beau, il fait chaud, alors quoi de mieux qu’un petit green smoothie pour se désaltérer et faire le plein d’énergie ! Si sa couleur verte peut en effrayer plus d’un, pas de panique, ce smoothie est délicieux, gourmand et riche en fibres.

Pour lui donner un petit coup de booste, j’ai rajouté quelques graines de chia. Les graines de chia, ce sont ces super graines d’Amerique du Sud, riches en oméga 3 et en antioxydant.

Un petit plaisir healthy parfait pour bien commencer la journée, ou pour un goûter bien équilibré.

A vos blenders !

Green Smoothie Bis

Pour 2 Green Smoothie

  • 2 poignées de jeunes pousses d’épinard
  • 1 banane
  • 1/3 de concombre
  • 1 pomme Granny Smith
  • Quelques feuilles de menthe
  • 1 cas de graines de chia
  • Un grand verre d’eau
  • 3 glaçons

1. Rien de plus simple, placez tous les ingrédients dans le blender et mixez pendant 20 secondes.

2. Ajoutez un peu d’eau ou du jus de pommes, pour une consistance plus liquide.

3. Dégustez !

Cookies moelleux, courge, avoine, chocolat noir.

IMG_3580

Aujourd’hui je vous propose une délicieuse recette de cookie à la courge pour célébrer le début du mois de novembre. L’automne est l’une de mes saisons préférées, j’adore le climat qui se refroidit doucement, les arbres aux couleurs orangées, et surtout les courges colorées qui fleurissent sur les étals des primeurs. Pour cette recette je me suis inspirée d’un blog américain, j’ai converti les doses à ma façon et je dois avouer que le résultat est vraiment savoureux. Les cookies sont très moelleux grâce à la purée de courge, l’avoine apporte un peu de croquant et le chocolat les rend encore plus gourmands. J’ai utilisé la moitié d’une courge butternut pour la purée, finalement c’est beaucoup trop pour les cookies, mais vous pouvez conserver le reste pour tester cette très belle recette de pancake par exemple. A l’approche du week-end, c’est un super moyen de bien commencer la journée.

IMG_3593Pour une vingtaine de cookies :

  • 300g de farine
  • 100g d’avoine
  • 150g de sucre roux
  • 80g de sucre blanc
  • 150g de purée de courge
  • 200g de beurre
  • 150g de chocolat noir pâtissier
  • 1 œuf
  • 1cas de bicarbonate de soude
  • 1cas de cannelle
  • 1cas de gingembre
  • 2cas de poudre de noisettes

1. Préchauffez votre four à 180°
2. Dans un saladier incorporez le beurre mou, le sucre roux et le sucre blanc. Fouettez le tout, le mélange doit blanchir.
3. Ajoutez l’œuf et la purée de courge.
4. Mélangez tous les ingrédients secs ensemble. Incorporez ensuite au mélange précédent, jusqu’à ce que le tout soit homogène.
5. Avec une petite cuillère former des petites boules de pâte sur une plaque de cuisson. Cuire 10 à 12 min.

IMG_3590

Certaines n’avaient jamais vu la mer, Julie Otsuka

Certaines n'avaient jamais vu la mer

–  –  –  –  –  –  –  –  –  –  –  –  –  –  –  –  –  –  –

Certaines n’avaient jamais vu la mer

–  –  –  –  –  –  –  –  –  –  –  –  –  –  –  –  –  –  –

Elles les ont choisis sur une photo avec l’aide d’une marieuse. Elles voulaient s’échapper à un destin tracé d’avance, elles ne voulaient pas passer toute leur vie les pieds dans une rizière. Elles ont rêvé de leurs visages, elles ont imaginé leur nuit de noce, leur nouvelle vie, là-bas, dans une maison avec plus de deux pièces et une cheminée ! Elles sont parties avec leur kimono, quelques objets personnels, des milliers de questions et surtout l’espoir d’un avenir meilleur.

Les banquiers se sont révélés être des fermiers, vagabondant d’une ferme à l’autre, allant là où le travail les appelait. Les beaux jeunes hommes en photos avaient vingt ans de plus, et les désillusions ne faisaient que commencer. Elles sont devenues fermières, femmes de chambre, prostituées. La vie quotidienne semble un être un combat permanent où il faut rester à sa place, ne pas offenser son prochain. Malgré cela l’hostilité se fait sentir dans le regard et le comportement d’autrui :

« Leurs enfants nous jetaient des pierres. Leurs serveurs s’occupaient toujours de nous en dernier. […] Leurs coiffeurs refusaient de nous couper les cheveux. « Trop dur pour nos ciseaux ». Leurs femmes nous demandaient de nous éloigner d’elles dans l’omnibus lorsque nous étions trop près. « Veuillez m’excuser », répondions-nous, puis nous sourions en nous écartant. Car la seule manière de résister, nous avait appris nos maris, c’était de ne pas résister. »

Des mots qui claquent, des mots qui coulent, des mots qui nous laissent seulement imaginer le destin de ces femmes qui ont tout quitté dans l’espoir d’une vie meilleure. Comment s’adapter dans cette terre hostile ? Telle une litanie incessante Julie Otsuka redonne vie à ces femmes que l’Histoire a oublié. A la manière d’un roman choral, la narration à la première personne du pluriel permet d’englober tous ces destins de femmes et de retranscrire de façon fidèle et poignante leur histoire. De leur voyage en bateau, à leur nuit de noce en passant par leur travail et leur accouchement on suit ces destinées de femme que la vie n’a pas épargné. Pas de pathos ou de phrases grandiloquentes sur la condition de ces épouses,  seulement le témoignage saisissant et brutal de cette réalité qui a été tut et enterré depuis trop longtemps.

 Un hommage bouleversant à lire absolument.

Comment organiser ses repas ?

LIVRES1

Si pour beaucoup, faire des courses et cuisiner est synonyme de corvée, pour moi c’est un vrai plaisir. Si c’est le cas c’est surtout parce qu’on a réussi à concilier une « routine » qui nous convient et qui permet de faire de chaque repas de la semaine un plaisir ! Pour cela on fait appel au fameux planning de menus. Alors le mot planning peut faire peur mais entendons-nous bien, il ne s’agit pas d’un planning à proprement parlé, c’est surtout une petite liste de quatre ou cinq recettes que l’on prévoit pour la semaine. Le soir il ne vous reste plus qu’à piocher dans la liste et choisir la recette qui vous fait plaisir. J’essaie de varier entre salade, plat consistant, recette sur le pouce et bon plat mijoté.

LIVRE3

  • Comment organiser ses repas ?

Pour ce faire j’ai plusieurs outils à ma disposition. Le premier qui est également le plus évident est le livre de cuisine. J’adore les livres de cuisine, chaque image est une invitation à la gourmandise. De plus ils prodiguent généralement de précieux conseils sur la façon d’organiser son placard pour avoir toujours ce qu’il faut sous la main. Parmi mes favoris du moment on trouve « Jamie en 15 minutes » et « La cuisine du système D » de Jamie Oliver, « Mon premier diner végétarien » d’Alice Hart, et enfin « La Cuisine libanaise » de Salma Hage. Je vous ferais une revue plus complète ultérieurement sur ces livres qui sont vraiment parfaits.

Le deuxième outil dont je ne me lasse pas ce sont les blogs de cuisine. Ils fleurissent sur la toile et certain rivalisent vraiment avec les livres de cuisinent. Les photos, les recettes, tout donne envie. Pour avoir un aperçu de mes lectures quotidiennes n’hésitez pas à cliquer dans la partie « favoris ».

Enfin mon troisième outil préféré est pinterest, j’adore épingler et réepingler des images qui m’inspirent. Je trouve qu’en cuisine les images parlent d’elles-mêmes et parfois même plus que les mots. Si la plupart des épingles qui m’inspirent sont en anglais, certaines se corsent avec des langues que je ne maîtrise pas comme le néerlandais ou le suédois par exemple. Mais pas panique, vous n’avez pas forcément besoin de maîtriser la langue pour « comprendre » le plat et décortiquer l’image. Les images sont une source d’inspiration que vous adaptez à vos goûts et vos envies. Pour découvrir plusieurs pinterest c’est par ici :

A vos plannings !

LIVRE2

Gaspacho Andalou, Tartines aux anchois

Image

Avec cette chaleur, rien de tel qu’un bon gaspacho pour se rafraîchir. J’adore le gaspacho, c’est léger, frais, mais néanmoins fort en goût. Le secret d’un bon gaspacho ? La qualité des tomates elles doivent être bien mûres, juteuses et surtout goûteuses. Pour que le gaspacho délivre toutes ses saveurs il est important de le laisser reposer plusieurs heures au frais, les arômes vont se libérer et la soupe n’en sera que meilleure. Afin d’accompagner dignement cette délicieuse soupe, rien de tel que des tartines colorées. Celles-ci sont composées d’une base d’anchoïade, surmontées de tomates green zebra (sucrés et peu acides), d’anchois et champignons marinés. Cette tartine est d’une simplicité enfantine mais les saveurs se marient à merveille avec le gaspacho. L’anchoïade et les anchois étant déjà très salés, aillez la main légère sur le sel pour le gaspacho afin de bien équilibrer l’ensemble.

Gaspacho pour 6 personnes

  • 400g de tomates charnues bien mûres
  • 400g de tomates noires de Crimée
  • 2 poivrons rouges
  • 2 gousses d’ail
  • 1 concombre
  • 3 tranches de pain complet
  • 2 C.à.S d’huile d’olive
  • 1 c.à.c de vinaigre balsamique.
  • Une pincée de sel et de poivre.
  • Un petit bouquet de basilic

1. Éplucher et couper le concombre en rondelles. Placer les rondelles de concombre au congélateur pendant 30 minutes.

2. Laver et couper les tomates en quartier. Éplucher et tailler les poivrons en lamelles. Placer le tout dans le mixer et mixer pendant 1 minute.

3. Ajouter l’ail et le concombre glacé et le pain complet. Mixer le tout, si le mélange est trop épais délier avec d’eau.

4. Ajouter l’huile d’olive, le vinaigre et le basilic, puis mixer afin d’obtenir un mélange lisse et homogène.

5. Placer le gaspacho au congélateur pendant une heure (ne pas hésiter à remuer le mélange afin qu’il ne cristallise pas.)

Image

Tartines aux anchois pour 6 personnes

  • 6 tartines de pain complet
  • 1 pot d’anchoïade (vous pouvez aussi le faire maison, pour ma part je l’ai acheté frais chez mon primeur…)
  • 2 grosses tomates green zébra
  • 18 anchois à l’huile (3 par tartines)
  • 18 petits champignons de Paris à la provençale.

1. Faites chauffer le pain au grille-pain.

2. Tartiner d’une fine couche d’anchoïade.

3. Découper des fines tranches de tomates et ajouter les sur la tartine.

4. Rajouter les anchois et les champignons.

Image

Vélouté haricots-céleri et chermoula d’Alice Hart

Image

Cette recette c’est d’abord l’histoire d’un défi : Réhabiliter dans aliments que nous DETESTONS. Cette semaine mon amoureux m’a proposé de cuisiner des légumes que nous n’aimons pas afin de les redécouvrir et de les réhabiliter. Au menu de cette semaine, céleri et betterave (on a échappé aux salsifis absent des étales primeurs…) Le céleri qu’il soit en branche ou boule c’est un supplice, je déteste le gout et l’odeur !! (je vous passe cette magnifique image de rémoulade dégoulinante de mayo…)

Et c’est à ce moment que la recette de Alice Hart arrive, et cette recette n’est pas juste bonne ou passable, non elle est merveilleuse (et je le pense !) La texture de ce velouté est incroyablement douce et soyeuse. Le mélange de chermoula (sauce de la cuisine maghrébine absolument magique) rend ce plat explosif en bouche !! Les petits croutons apportent le croquant nécessaire et relève le plat. J’ai trouvé ce velouté très fin et presque chic, il sera parfait lors de fêtes de familles pour impressionner vos convives ! A tester absolument, et le plus beau dans tout ça c’est qu’à présent je suis (presque) réconcilié avec le céleri tant cette recette est savoureuse !

Image

Pour 4 personnes :

1. Plongez les dés de céleri-rave dans un bol d’eau froide, avec le jus de citron, pour éviter qu’ils s’oxydent.

2. Faites cuire les branche de céleri, l’oignon et l’ail pendant 10 minutes dans l’huile d’olive jusqu’à ce que les légumes soient fondants et translucides, mais pas doré. Ajoutez les dés de céleri-rave et poursuivez les cuisson 5 min. Finissez avec les haricots blancs, 80cl d’eau et le sel. Portez à ébullition et laissez mijoter 20 minutes.

3. Coupez de petits morceaux de pain, enrobez les d’huile d’olive et passez les au four 10 minutes à 180°.

4. Mixez la préparation dans un blender, avec les crème fraîche, jusqu’à l’obtention d’un mélange parfaitement lisse.

5. Servez cette soupe bien froide ou brûlante. Disposez 1 cuillerée à soupe de chermoula dans chaque assiette et parsemez de croûtons dorés.

ImageImage

Granola chocolat blanc, cranberry, pistache



Granola 3

Pour bien commencer la journée rien de mieux qu’un bon petit déjeuner. Je pense que c’est un de mes repas préférés, j’ai toujours besoin de me poser et de bien manger pour pouvoir partir du bon pied. Habituellement je fais une brioche qui nous fait plusieurs matins dans la semaine, mais quand on a envie de changement j’opte pour ces céréales maison, qui rivalisent parfaitement avec celles du commerce. Elles sont croustillantes et super gourmandes grâce au chocolat blanc qui les enrobent.

Granola 2

Pour plusieurs matins ensoleillés :

  • 200 g de gros flocons d’avoine BIO
  • 100 g de graine de lin
  • 100 g de pistaches émondées non salées
  • 2 grosses poignées de cranberry
  • 60 g de beurre
  • 1 cuillère à soupe de beurre d’amande
  • 2 cuillère à soupe de miel de thym
  • 10 carrés de chocolat blanc

1. Préchauffer le four à 180°C.

2. Mélanger dans un saladier les flocons d’avoine, les graines de lin, les pistaches émondées et les cranberry.

3. Faire fondre le beurre et le chocolat blanc, puis ajouter le miel et le beurre d’amande. Mélanger l’ensemble afin d’avoir un beau mélange lisse.

4. Ajouter ce mélange aux ingrédients secs. Bien les enrober, le secret de cette recette c’est que chaque graine soit bien imprégnée du mélange miel, beurre, beurre d’amande, chocolat. (Si c’est trop sec rajouter du chocolat blanc fondu…)

5. Étaler le mélange sur une plaque à pâtisserie et mettre au four pendant 20min environ. A mi-cuisson remuer le mélange afin qu’il dore uniformément.

6. Une fois sorti du four, remuer le mélange et laisser le reposer afin que les flocons se forment et se figent en refroidissant.

Bon petit déjeuner !

Granola 1

Granola 4